8 femmes qui ont changé notre quotidien

Alors que les femmes ont elles aussi contribué à façonner le monde tel que nous le connaissons, elles sont souvent les grandes oubliées de l’Histoire. Dans cet article, Brandon Valorisation met en lumière 8 femmes talentueuses qui ont changé notre quotidien. Vous ne pourrez plus utiliser ces inventions sans penser à elles.

Margaret E. Knight

Si vous vous êtes déjà fait livrer un repas sur votre pause déjeuner, vous connaissez certainement cette invention de Margaret E. Knight : le sac en papier à fond plat. Loin d’être sa seule création car elle a déposé plusieurs dizaines de brevets, cette invention reste tout de même la plus connue. Considérée comme l’une des femmes inventrices les plus productives, elle est admise au National Inventors Hall of Fame en 2006.

 

Melitta Bentz

Melitta_Bentz

Amalie Auguste Melitta Bentz est née en 1873 en Allemagne. Elle essaie les solutions existantes pour la préparation du café qui ne la satisfont pas : selon l’appareil utilisé, ou bien le café est amer ou des résidus restent dans le liquide. Elle invente alors l’utilisation de papier buvard couplé à un pot en cuivre perforé. Devant le résultat obtenu et l’enthousiasme de son entourage, elle dépose un brevet et crée son entreprise qui se développera rapidement et qui existe toujours, Melitta !

 

Hedy Lamarr

Hedy_Lamarr_Publicity_1944Hedy Lamarr, née en 1914, n’est pas seulement une actrice belle et talentueuse, elle est aussi une scientifique qui a initié des développements qui conduiront plus tard jusqu’au Wi-Fi. Cette Autrichienne de naissance qui servit de modèle à Disney pour sa Blanche-Neige a toujours trouvé du temps pour inventer. Avec le pianiste George Antheil, ils imaginent pendant la guerre un procédé pour protéger les torpilles alliées, souvent détournées par l’ennemi, à partir des cartes perforées des pianos qui transmettent des informations. Leur système de codage des transmissions est à la base des technologies actuelles de téléphonie mobile, Wi-Fi, Bluetooth et GPS.

 

Ada Lovelace

Augusta Ada King, Comtesse de Lovelace est née en 1815 en Grande-Bretagne. Mathématicienne, elle rencontre Charles Babbage, mathématicien et inventeur britannique. Grâce à son travail sur sa machine analytique, elle conçoit le premier programme informatique au monde.

 

Mary Anderson

Mary Anderson

C’est Mary Anderson qui, lors d’un déplacement en automobile en 1902, constate que les conducteurs sont obligés de descendre du véhicule pour enlever la neige du pare-brise, perdant ainsi du temps, en plus de l’inconfort. Elle a alors l’idée d’un dispositif à commande manuelle pour nettoyer la vitre depuis l’intérieur grâce à un levier. Elle obtient un brevet pour cette invention qui rencontre alors peu de succès. Il faudra attendre l’expiration du brevet pour que son essuie-glace devienne un incontournable. Problème de stratégie ou d’influence ?

 

Grace Hooper

Grace_Murray_Hopper_1978

Cette célèbre informaticienne née en 1906 à New York était aussi Rear admiral de la marine américaine. En travaillant à IBM, elle invente le Cobol, ce langage de programmation encore utilisé aujourd’hui.

Elle participe à la conception de l’UNIVAC (Universal Automatic Computer), premier ordinateur commercialisé en 1951. Elle recevra de nombreux hommages et distinctions pour sa carrière, dont près d’une cinquantaine de doctorats honoraires et la médaille présidentielle de la Liberté à titre posthume en 2016.

 

Josephine Cochrane

Cette femme née en 1839 aux États-Unis est l’inventrice du lave-vaisselle. Issue d’un milieu aisé, elle a l’habitude de recevoir chez elle mais regrette de voir s’abimer son service en porcelaine. Après avoir interdit à ses domestiques de faire la vaisselle pour s’en occuper elle-même, elle constate que la tâche est fatigante et décide de créer une machine capable de le faire à sa place. Elle dépose un brevet et remporte un prix à l’Exposition universelle de 1893.

 

Elizabeth Magie

Cette conceptrice de jeux de société née en 1866 aux USA invente la toute première version du Monopoly en 1904, avec l’objectif de mettre en lumière les inégalités économiques. Elle dépose un brevet pour une version améliorée en 1924, qui reste tout aussi confidentielle. 10 ans plus tard, en pleine Grande Dépression, un certain Charles Darrow copie le concept, crée les graphismes que nous connaissons et dépose une nouvelle demande de brevet qu’il vend à Parker Brothers. Cette société lance alors une commercialisation internationale avec succès. Quant à Elizabeth Magie, elle ne reçut que 500 dollars pour son brevet et disparut de l’histoire officielle pendant 80 ans au profit de Darrow. Ce n’est que très récemment que son rôle pionnier a été redécouvert.

L'actualité