Brevets insolites : la sélection de Brandon

US6293874_Appareil pour donner des coups de pieds aux fesses de lutilisateur_Brandon Valorisation conseils en innovation Paris France
Ailleurs
Publié le 22 mars 2022

A l’origine de cet article, un brevet sur lequel nous sommes tombés un peu par hasard et que nous avons trouvé très drôle. Cela nous a incité à en trouver d’autres ! Et voici comment est venue l’idée de vous présenter une sélection de brevets “insolites”. Si certains de ces documents ont été déposés à titre de plaisanterie ou par défi aux Offices, d’autres sont le fait d’inventeurs souhaitant réellement les commercialiser… et toutes ces demandes de brevets ont été étudiées par les Offices de Propriété Industrielle, certains ont même été acceptés et délivrés.

Nous vous souhaitons autant de plaisir que nous à la découverte de ces pépites. Et si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les transmettre, nous les présenterons lors d’un prochain article.

 

1 – La “laisse à serpents” – US6490999

L’invention consiste en un appareil de type collier pour coller un serpent afin qu’il ne s’enfuie pas. Très pratique pour les propriétaires de reptiles qui souhaitent promener leur animal ou qui ne veulent pas le perdre lorsqu’ils le laissent jouer dans les herbes hautes (notre équipe n’a pas assez d’expérience avec ces animaux pour savoir si les reptiles doivent être promenés aussi régulièrement que les canidés mais nous pourrions interroger un confrère australien à ce sujet…).

Illustration brevet US6490999 - La laisse pour serpents

 

2 – Dispositif pour réveiller les personnes endormies – US256265

Qui n’a pas déjà subi une panne de réveil ? En 1832, ils connaissaient déjà ce problème et un inventeur a imaginé ce concept tout à fait original de réveil-matin qui peut être également relié, si besoin, à tout type d’alarme de sécurité mécanique (l’électricité n’ayant pas encore été démocratisée à l’époque).

L’inventeur a constaté que les utilisateurs de réveil s’habituaient vite à leur sonnerie et ne se réveillaient plus (un constat probablement toujours vrai deux siècles plus tard). Mais avec cette invention, finie la grasse matinée ! En effet, un cadre est suspendu au-dessus de la tête du dormeur. Il comprend une multitude de cordons avec, au bout, des blocs en bois ou en liège, ou des balles, des glands, ou autre, selon votre imagination. A l’heure voulue, un dispositif de libération automatique relâche le tout et vient frapper le visage du dormeur. Même si ce n’est pas censé faire mal, nous n’aimerions pas nous trouver dessous. Alors debout !

Illustration brevet US256265 - Dispositif pour réveiller les personnes endormies

 

3 – Montre indiquant son espérance de vie – US5031161

Illustration brevet US5031161_Montre indiquant son espérance de vie

Aucun doute, ce brevet mérite sa place dans notre inventaire. Cette pièce d’horlogerie vient indiquer à son propriétaire le nombre de minutes, de jours et d’années qu’il lui reste à vivre à partir de données statistiques qui prennent en compte la consommation d’alcool, de tabac, les facteurs génétiques, etc.

Savoir combien de temps il reste à vivre et voir les secondes s’écouler peut certainement motiver son utilisateur à profiter de chaque instant, dans une version moderne du “tempus fugit” qui orne de nombreux cadrans solaires. De notre côté, nous avons un peu de mal à imaginer cet objet en coffret-cadeau.

 

 

4 – Bouchon contenant une horloge électronique et des charges explosives – FR2788035

Seul brevet français de notre collection, cette invention prend la forme d’un bouchon original pour fermer les bouteilles contenant des boissons pétillantes, gazeuses ou effervescentes, par exemple du champagne.

L’inventeur évoque les soirées festives, et notamment le réveillon du Jour de l’An pendant lequel il est de coutume de vouloir faire sauter le bouchon à l’instant précis du passage à la nouvelle année, avec les problèmes de synchronisation que cela implique.

Avec cette invention, plus de problème ! Le bouchon comprend en effet une horloge électronique, un dispositif de mise à feu et une charge explosive pour l’éjecter au bon moment. Il faut programmer la petite bombe à l’heure voulue, et nul doute que votre 31 décembre sera explosif.

L’histoire ne dit pas si la bouteille reste intacte, si le bouchon pyrotechnique n’endommage pas le plafond ou un œil, ni si le champagne ne prend pas un arrière-goût.

Illustration brevet FR2788035 - Bouchon contenant une horloge électronique et des charges explosives

 

5 – Support pour le front – US6681419

Il s’agit ici d’une invention qui prend la forme d’un support permettant d’appuyer le front de l’utilisateur debout contre un mur. L’appui-tête se fixe sur le mur de façon à pouvoir être utilisé dans la salle de bain, par exemple dans la douche ou au-dessus d’une commode ou d’un urinoir. L’utilisateur peut ainsi reposer sa tête lorsqu’il utilise l’urinoir. On vous l’avoue, on ne sait pas trop à quoi cela peut bien servir. Peut-être en cas de douleur à la nuque ou de grosse fatigue au travail ? Très certainement une histoire à dormir debout…

Illustration brevet US6681419 - Support pour le front

 

6 – Chapeau fourre-tout – US3496575

L’intérêt de l’invention précédente sautera peut-être davantage aux yeux si l’on essaie d’abord ce chapeau fourre-tout. Destiné aux femmes (désolé messieurs), le chapeau dispose d’un compartiment pour pouvoir y ranger des produits cosmétiques, des bijoux, médicaments ou autres. Il permettrait aux femmes de ne pas avoir à porter de sac à main lors de leurs sorties. Certainement très pratique, surtout avec le cache-oreilles intégré, mais sans doute aussi un peu rigide, voire lourd et peu esthétique. Est-ce que cela fait maracas si l’on secoue la tête ?

Illustration brevet US3496575 - Le chapeau fourre-tout

 

7 – Masque pour ne pas manger – US4344424

On l’a bien compris, tout le monde en a un peu assez de parler de masques en 2022. Mais celui-ci devrait vous faire rire (à moins que vous ne l’enfiliez).

Conçu pour lutter contre l’obésité, ce masque vise plus particulièrement ceux qui sont souvent exposés à la nourriture et qui ne peuvent résister à la tentation d’y goûter (cuisiniers, personnels de restaurant, etc.).

Une solution plutôt radicale puisque le masque, une fois attaché à la tête de l’utilisateur, vient l’empêcher de consommer des aliments. Il est même possible d’y ajouter un cadenas !

La description ne dit pas comment le cuisinier doit procéder pour déterminer si le plat est assez salé. Ni ce qui se passe si l’utilisateur perd sa clef ?

Illustration brevet n°US4344424 - Masque pour ne pas manger

Chez Brandon, pas de muselière, on peut manger du chocolat et des cheesecakes quand bon nous semble et nous ne nous en privons pas.

 

8 – Le parapluie pour chien – USD324117

Ce n’est pas un brevet mais un dessin et modèle déposé en 1992, par un inventeur qui pense à nos amis les animaux et veut les protéger de la pluie lors de leurs promenades. On remarque l’ingénieux moyen permettant de solidariser la protection avec l’animal, en revanche on ne voit pas trop si le dispositif permet de garder le chien en laisse.  Cela évite d’avoir à les essuyer en rentrant, mais nous ne sommes pas sûrs que nos amis à quatre pattes apprécient vraiment ce dispositif une fois enfermés à l’intérieur.

Illustration dessin USD324117 - Le parapluie pour chien

 

9 – Collant avec une jambe surnuméraire – US5713081

Illustration brevet n°US5713081 - Collant avec jambe surnuméraire

Mais pourquoi personne n’y a-t-il pensé plus tôt ? Le collant à 3 jambes décrit dans ce brevet est destiné aux femmes (ou hommes) qui mettent des collants et qui découvrent un accroc sur leur collant alors qu’ils ont une réunion importante dans quelques minutes.

Avec ce collant à 3 jambes, plus besoin d’avoir un change “au cas où”. L’idée est de cacher la jambe inutilisée dans le vêtement et, en cas d’accroc, d’aller changer de jambe. Pratique, n’est-ce pas ?

Une question reste cependant : que faire lorsqu’il ne nous reste plus que 2 jambes ?

 

10 – L’attrape-homme – US1392095

Illustration brevet n°US1392095 - L'attrape-homme

Calmez-vous mesdames, ce n’est pas du tout ce que vous croyez. Ce brevet date de 1921 et la machine à laquelle il fait référence était avant tout destinée aux banques, pour attraper et maintenir les cambrioleurs en attendant l’arrivée de la police.

Cela consiste en une enceinte blindée et motorisée possédant à l’extérieur des bras articulés pour saisir et maintenir les voleurs. Un gardien peut se cacher à l’intérieur pour manipuler l’engin et profiter des différentes petites ouvertures pour viser le bandit avec son arme. Ingénieux mais étrangement peu répandu !

 

11 – Appareil pour donner des coups de pied aux fesses de l’utilisateur – US6293874

Il s’agit ici d’un appareil de divertissement tout à fait particulier visant à se faire littéralement botter les fesses. Nous ne parlons pas de maltraitance puisque l’utilisateur vient actionner lui-même la machine. Des éléments rotatifs avec des chaussures à leur extrémité sont ainsi mis en mouvement et viennent frapper l’un après l’autre le fessier de l’utilisateur consentant. Pas besoin de recharger l’appareil après chaque utilisation, l’utilisateur peut continuer de tourner la manivelle tant qu’il y prend plaisir (ou tant qu’il prend son pied, dans le cas précis).

Illustration brevet n°US6293874 - Appareil pour donner des coups de pieds aux fesses de l'utilisateur

 

12 – Dispositif respiratoire à air frais – US4320756

Ce brevet relève des situations d’urgence. L’invention nait du besoin pertinent de sauver des vies lors d’incendies de grands immeubles ou hôtels, alors que l’air devient irrespirable avec les fumées toxiques. Le dispositif se compose d’un tube respiratoire adapté de longueur suffisante, possédant une extrémité ouverte qui s’insère dans les toilettes pour que l’utilisateur puisse respirer de l’air “frais” en attendant d’être secouru.

Tout cela est rendu possible grâce au “piège à eau” des toilettes, qui permet habituellement d’éviter les remontées de gaz des égouts vers la salle de bain. Grâce à lui, la fumée toxique ne va pas non plus dans l’autre sens.

Nos pensées vont à la personne courageuse qui a dû tester ce système. Un mot : bravo !

Illustration brevet n°US4320756 - Dispositif respiratoire à air frais