Développement collaboratif de produits ou services : mieux innover grâce au partenariat

Développement collaboratif de produits et services-Mieux innover grace au partenariat-Brandon Valorisation conseil en innovation Paris
Ailleurs
Publié le 14 mai 2021

Il y a quelques semaines, Brandon Valorisation présentait dans un article comment une PME pouvait diversifier ses activités par l’exploitation sous licence de produits innovants. Ce mois-ci, nous mettons l’accent sur la collaboration et son importance dans le processus d’innovation.

 


Un cas concret :

Une PMI sous-traitante du secteur de la mécanique et employant 25 personnes a imaginé l’exploitation sous licence d’un produit mécatronique breveté afin de se diversifier, développer ses savoir-faire et accroître la notoriété de l’entreprise.

Ses ressources lui permettent de valider les aspects normatifs et de réaliser une étude d’industrialisation avec le support technique du détenteur du brevet exploité.
Cependant, ce produit intègre une dimension électronique essentielle qui fait appel à des savoir-faire spécifiques qu’il est difficile d’intégrer à court terme au sein de l’entreprise.

Plutôt que de rechercher un sous-traitant, le dirigeant envisage de travailler en partenariat avec une entreprise qui partagerait les dépenses, les profits ainsi que les risques liés au projet. Cette entreprise lui apporterait les compétences complémentaires nécessaires à la conduite du projet.
Le dirigeant mandate alors un cabinet spécialisé dans la recherche d’un ou plusieurs partenaires à même de répondre à ce besoin.

Au terme des recherches, un accord de partenariat est mis en place avec une PMI implantée dans le secteur de l’électronique et disposant des ressources et moyens nécessaires et, de plus, à même d’assurer la commercialisation du produit.


À l’image de cette entreprise, il est possible pour tout dirigeant de PMI ou PME de se différencier ou de diversifier les activités de son entreprise en intégrant de nouvelles technologies ou des savoir-faire complémentaires des siens.
Cependant, il est généralement difficile d’acquérir et de maîtriser ces technologies ou savoir-faire à court terme dans l’entreprise. C’est pourquoi le travail collaboratif est une voie à considérer. En effet, il permet d’accélérer cette intégration et donc d’enrichir l’offre de l’entreprise plus rapidement.

Brandon Valorisation accompagne fréquemment des PMI/PME dans cette recherche de partenariats, qu’il s’agisse de partenariats pour le développement d’un produit, de partenariats davantage liés à la capacité de commercialisation d’un produit donné ou dans certains cas, d’adosser l’entreprise à une société de taille plus importante par l’ouverture du capital.

Une collaboration, une option plus sécurisée :

Si l’entreprise souhaite exploiter un savoir-faire ou une technologie qu’elle ne maîtrise pas, il lui sera difficile de recourir à un sous-traitant de façon totalement sécurisée. En effet, pour qu’une sous-traitance soit efficace, il est primordial de bien préciser son besoin. Cela nécessite une certaine maîtrise des savoir-faire auxquels l’entreprise souhaite faire appel.
La collaboration commence donc dès l’élaboration du cahier des charges.

 

Il est donc préférable de se diriger vers un co-développement. Le partenaire de l’entreprise l’aidera alors à définir les spécifications de son produit sur les aspects qu’il maîtrise et assumera durant le co-développement, la part de risque qui lui revient.

 

Aussi, pour qu’une telle collaboration soit équilibrée, il est conseillé d’orienter sa recherche de partenaire vers :

  • Une entreprise de taille comparable à la sienne. En effet, on constate régulièrement que des entreprises de taille très différentes qui collaborent sur un projet commun ne s’entendent pas sur divers aspects.

  • Une université ou école d’ingénieurs.

  • Un laboratoire spécialisé, à condition d’avoir signé un accord de confidentialité.

 

De la même façon, une entreprise de production qui sait développer de nouveaux produits mais ne sait pas nécessairement les commercialiser peut envisager un accord de distribution. Il est intéressant dans ce cas d’envisager la mise en place d’un accord de commercialisation avec une entreprise dont c’est le métier.

Le partenariat n’est pas à lui seul garant du succès, mais s’il est bien mené, il peut permettre à l’entreprise de mettre tous les atouts de son côté pour apporter toutes ses chances de réussite à son projet.  

Et, si l’entreprise estime que l’enjeu en vaut la chandelle, elle peut lancer son nouveau produit propre sur le marché, à titre exclusif.

 

Voici ci-dessous le schéma d’élaboration d’un partenariat :

 

Derniers articles

Gruyères
Ailleurs
23 novembre 2022

Indice mondial de l’innovation 2022 : la Suisse toujours en tête

Cette année encore, la Suisse est désignée comme étant le pays le plus innovant du monde selon l’Indice mondial de l’innovation 2022 édité par l’OMPI […]

Ailleurs
22 novembre 2022

Alfred Nobel, un inventeur à l’origine du prix éponyme

Tout le monde connaît ou a déjà entendu parler des prix Nobel qui sont décernés chaque année à différent(e)s scientifiques, écrivains et personnalités. Mais peu […]

Le brevet insolite du mois : le vibrateur de sapin de Noël (US2522906)
Ailleurs
21 novembre 2022

Le brevet insolite du mois : le vibrateur de sapin de Noël

C’est bientôt Noël. Certains d’entre vous commencent peut-être à décorer leur domicile et beaucoup envisagent d’acheter un sapin pour y suspendre boules et guirlandes et […]

Tout voir