Financement participatif en France : un marché en croissance

Crowdfunding
Ailleurs
Publié le 10 janvier 2019

Le financement participatif (ou crowdfunding) s’impose de plus en plus en France dans le domaine du financement aux entreprises.

Regroupant trois modes de financement : le don, le prêt et l’investissement, les sommes collectées ont été multipliées par trois entre 2015 et 2017. En 2017, c’est le prêt qui a rassemblé le plus d’argent (195,4 M€), suivi du don (82,8 M€) et de l’investissement (58 M€). (KPMG /FPF 2018).

Financement participatif

Cependant, toutes les campagnes ne sont pas des succès et les témoignages comme les propos d’experts soulignant la nécessité de préparer en amont sa campagne sont légions.

Au mois de novembre 2018, l’ADN revient sur le top 5 des pires arnaques, des pires projets sur lesquels il ne fallait pas miser : rasoir laser, bouteille d’eau se remplissant toute seule…

Et les sommes collectées se comptent en millions d’euros.

Nous pourrions ajouter également le parapluie sans toile (Air Umbrella). Celui-ci écarte les gouttes d’eau en soufflant de l’air, créant ainsi un dôme de protection. Le projet a réussi à collecter 102 000 USD en 2014, mais n’a toujours pas vu le jour.

Conclusion : la prudence semble recommandée, tant comme entrepreneur que comme financeur, dans l’utilisation de ces plateformes qui nécessitent une réelle stratégie.