La valorisation d’entreprise : intérêt et méthodes

Dans cet article, Brandon revient sur différentes méthodes qu’il est possible d’utiliser pour valoriser une entreprise.

Qu’est-ce que la valorisation d’une entreprise ?

Le terme peut désigner aussi bien la valeur de la société que le raisonnement et le calcul mathématique qui a permis d’aboutir à ce chiffre.

Hum, mathématique ? Est-ce à dire que l’on peut traduire en équations ce qui fait la richesse d’une entreprise : la capacité d’innovation de ses ingénieurs, le talent des designers, la qualité des produits et des services, l’amabilité et la qualité de ses vendeurs, sans oublier ses engagements en termes de responsabilité sociale et environnementale ?

Nous allons tenter de lever un coin du voile qui entoure cette matière délicate.

Méthodes de valorisation d'entreprise

Pourquoi une valorisation ?

Le besoin d’une estimation peut surgir au moment de l’arrivée d’un nouvel associé ou d’investisseurs, au moment d’un rachat ou d’une fusion, lors de la création d’une spin-off ou encore à la barre d’un tribunal. La valorisation accompagne la vie d’une entreprise, quelle que soit sa taille, qu’elle soit cotée ou non.

 

Quelles sont les méthodes de valorisation pour estimer la valeur d’une entreprise ?

On peut distinguer 3 approches principales, très différentes dans leur principe et dont les résultats ne sont, dans la plupart des cas, pas convergents.

 

La valorisation par le calcul de l’actif net représente l’approche patrimoniale : il s’agit à l’instant T de faire la somme de la valeur des actifs et de retrancher les dettes. L’opération est simple pour les actifs matériels, nettement plus complexe pour les actifs immatériels : brevets, marques, logiciels et fonds de commerce demandent chacun une estimation de leur juste valeur par un professionnel qualifié.

 

La valorisation par la productivité représente l’approche de rentabilité immédiate : compte tenu des profits générés par l’entreprise, considérés constants dans le futur, et du taux de retour sur investissement attendu, il est assez simple de calculer le montant qu’un investisseur purement financier serait prêt à payer pour acquérir l’entreprise. Le calcul « x fois les bénéfices » a l’avantage d’être simple et concret, mais il repose sur une hypothèse de stabilité (« business as usual ») pas toujours vraisemblable dans l’économie réelle.

 

La valorisation par les flux de trésorerie futurs (« discounted cash flows ») prend en compte le cycle de développement de l’entreprise et représente donc une rentabilité de long terme : les flux négatifs des années d’investissement sont ajoutés aux flux positifs des années d’exploitation (jusqu’à l’horizon de temps le plus pertinent) pour obtenir une vision d’ensemble de la profitabilité d’une entreprise. Un taux de capitalisation, supérieur au taux d’intérêt des emprunts d’Etat, permet de rémunérer le risque inhérent à l’aventure entrepreneuriale.

 

Pour être complet, il faudrait également citer la valorisation par comparaison, une méthode idéale consistant à calculer la valeur d’une entreprise en fonction de la valeur connue d’une société concurrente de référence. Toutefois il est rare de pouvoir disposer d’une telle référence car chaque société dispose de caractéristiques uniques qui participent à sa performance (positionnement sur le marché, historique, réputation, collaborateurs etc.). Ceci est d’autant plus vrai pour des start-up ou dans le domaine de l’innovation en général.

 

Ainsi, chaque méthode a ses avantages et s’applique plus ou moins bien à telle ou telle entreprise : évaluer une start-up par la même méthode et les mêmes paramètres qu’une boulangerie ou une banque centenaire aboutit à des résultats aberrants.

Les méthodes de valorisation d'entreprise

A qui faire appel pour valoriser mon entreprise ?

Les experts-comptables sont bien placés pour établir le bilan de l’entreprise et sa rentabilité actuelle. Mais il n’est pas vraiment dans leurs attributions de réaliser des projections sur le futur, ce qui est le métier des actuaires et des analystes financiers, aux honoraires élevés.

 

Nous appuyant sur les 30 ans d’expérience de Brandon Valorisation dans la valorisation financière des actifs immatériels, nous déployons le même savoir-faire pour réaliser l’évaluation de start-up et d’entreprises innovantes sur la base de leur potentiel économique, grâce à nos méthodologies propriétaires ValoFin™ et ValoFlash™.

Nous savons prendre en compte les paramètres qui participent à la réussite des projets, y compris les valeurs et qualités humaines des porteurs de projet. Nous intervenons également dans des cas de PME matures et des réseaux de franchise.

 

Alors quel que soit votre besoin de valorisation d’entreprise, n’hésitez pas à nous contacter.
 

Pour en savoir plus sur nos études de valorisation financière :

 

L'actualité