Les innovations qui nous ont marqués en 2022

Ailleurs
Découvrez dans cet article les innovations qui nous ont marqués en 2022.
Publié le 25 janvier 2023

L’année 2022 a encore une fois été prolifique en termes d’innovation. Malgré les difficultés rencontrées par de nombreuses sociétés suite à deux années de crise marquées par le COVID et la hausse des prix des matières premières, les dépôts de demandes de brevets repartent à la hausse en France (+3,1% entre 2020 et 2021 selon l’INPI), ce qui démontre une volonté forte des entrepreneurs pour trouver des solutions.

Aujourd’hui, nous souhaitons vous présenter quelques innovations dont on a entendu parler en 2022 et qui nous ont particulièrement marqués. Toutes ne sont pas brevetées mais témoignent des capacités inventives de leurs auteurs.

 

Découvrez-les ci-dessous :

Le soutien-gorge qui détecte le cancer du sein

Let's beat cancerLe cancer du sein concerne une femme sur neuf et tue plus de 12 000 personnes chaque année en France. Pour lutter contre ce fléau, la meilleure solution reste le dépistage, mais les mammographies ne sont pas toujours agréables. Afin de rendre plus facile cette étape, un jeune Mexicain de 22 ans, Julián Ríos Cantú, dont la mère souffrait de cette pathologie a imaginé un nouveau dispositif : le soutien-gorge dépisteur. Fonctionnant avec pas moins de 200 capteurs thermiques placés à l’intérieur, ce soutien-gorge utilise l’intelligence artificielle pour vérifier la température de la peau, qui change légèrement en cas de maladie. A porter chaque semaine pendant 1h, il effectue un suivi, enregistre les données et alerte la femme en cas de suspicion de cancer.

 

Une couverture hydrophobe pour réchauffer les sans-abris

Dans le cadre d’un projet de fin d’études, quatre étudiantes ont inventé une couverture pour les sans-abris fabriquée à partir de ouate de cellulose et de cire d’abeille. Baptisée Move on EcoBlanket, cette couverture est chauffante et isolante et spécialement dédiée aux personnes vivant dans la rue.

Les différentes couches en ouate de cellulose, laine et coton lui permettent d’être plus chaude que les plaids habituels. La partie extérieure, faite à partir de cire d’abeille et hydrophobe, permet quant à elle de rester au sec.

Ce projet altruiste ne vise pas la génération de profit puisque les couvertures ont pour vocation d’être distribuées gratuitement, mais nous souhaitons bon vent à cette action solidaire. Bravo !

Une couverture hydrophobe pour réchauffer les sans-abris - Unsplash

 

Ocean Grazer, la batterie océanique

Présentée au CES 2022, la batterie océanique est une solution pour le stockage de l’énergie électrique produite par les éoliennes et parcs solaires offshore. L’invention fonctionne à l’aide de réservoirs souples posés au fond de l’eau qui se remplissent d’eau de mer sous haute pression. En cas de besoin en électricité, les poches se vident pour rejoindre des réservoirs souterrains à basse pression, faisant ainsi tourner des turbines pour produire de l’électricité.

Vidéo de présentation : Ocean Grazer – Ocean Battery – Utility-scale offshore energy storage

Voir le site d’Ocean Grazer.

 

Shellmet, un casque fabriqué à base de coquillages

Au Japon, l’agence de publicité TBWA/Hakuhodo, en partenariat avec la société Koushi Chemical Industry Co. a imaginé des casques de protection fabriqués à partir de coquilles Saint-Jacques recyclées.

Les coquilles Saint-Jacques sont en effet les coquillages les plus consommés par les Japonais et produisent de nombreux déchets. La fabrication de ce casque permet donc de donner une nouvelle vie à ces coquilles, tout en émettant moins de CO2 que la fabrication de casques en plastique neufs. Par ailleurs, sa structure particulière lui confèrerait plus de résistance que ses homologues.

Sa mise en vente est prévue pour le printemps 2023.

Galerie de photos et informations.

 

Ameca, le robot “le plus avancé du monde”

Avez-vous déjà entendu parler d’Ameca ? Il s’agit de l’un des humanoïdes les plus réalistes au monde.

Développé par l’entreprise britannique Engineered Arts, Ameca n’est pas un robot comme les autres. En effet, grâce à son intelligence artificielle, il est capable de tenir une conversation et de reconnaître les émotions de ses interlocuteurs grâce à leurs expressions faciales. Ameca va même encore plus loin puisqu’il est capable de bouger les bras et les doigts et d’afficher lui-même des expressions faciales très réalistes. C’est impressionnant !

Aujourd’hui, il ne manque à Ameca qu’une paire de jambes pour pouvoir se déplacer. L’entreprise travaille sur le sujet et pourrait lui offrir courant 2023. A suivre donc !

 

Voir la vidéo “Ameca Facial Expressions” sur la chaîne Youtube Engineered Arts :

 

Primary, l’écran LCD enroulable

Voici une invention tout droit venue de Taïwan qui a été présentée au CES de Las Vegas en 2022 : le premier écran LCD-TFT à rétroéclairage Mini-Led flexible de PanelSemi. Le côté flexible de l’écran lui permet de prendre différentes formes courbes, tout en conservant toutes ses qualités optiques. De ce fait, il s’enroule comme un poster ! Par ailleurs, l’entreprise indique que l’écran de moins d’1mm d’épaisseur est très léger et consomme peu d’énergie.

PanelSemi vise à terme le marché des écrans très grands formats, pour les salles de contrôle, salles de réunion et panneaux publicitaires.

 

Santé : un pansement qui réduit les temps de cicatrisation

pansement cicatrisantDans le domaine de la santé cette fois, des chercheurs de Singapour travaillent actuellement sur la mise au point d’un nouveau pansement pour réduire le temps de cicatrisation des plaies chroniques (plaies qui ne sont pas cicatrisées au bout de 4 à 6 semaines). Ce patch utilise de la peau de grenouille, riche en collagène, pour accélérer le processus de cicatrisation en formant une couche poreuse favorisant la coagulation. La grenouille est beaucoup consommée dans ce pays, mais la peau n’est pour l’instant pas utilisée et augmente la quantité de déchets du pays. Ce pansement pourrait donc avoir une double fonction.

 

Les éoliennes de toit de Wind my Roof

Nous finissons notre article avec une innovation de la start-up française Wind my Roof, imaginée après l’observation du comportement du vent en ville, qui remonte le long des façades des immeubles et passe au-dessus de l’arrête du toit en accélérant. Les fondateurs, deux ingénieurs, ont donc développé une éolienne bien particulière en forme de caisson métallique, sans mât ni pales, qui contient une turbine et des panneaux photovoltaïques, à placer face au vent.

Ils sont fabriqués à 90% en France et ont une durée de vie de 20 ans.

Une première installation commerciale a eu lieu sur un immeuble de 10 étages comprenant 84 logements, en association avec Rouen Habitat. Elle devrait permettre une réduction des charges pour les habitants de l’immeuble.

Dans le contexte de crise énergétique actuel, nul doute que ce projet devrait intéresser le plus grand nombre.

Pour consulter le site Internet de Wind my Roof.

 

 

Derniers articles

Chez nous
25 janvier 2023

Retour sur notre année 2022

Avec cette nouvelle année qui commence, c’est l’occasion pour nous de faire le point sur 2022 et sur les évolutions du Groupe Brandon.

Ailleurs
25 janvier 2023

Les innovations qui nous ont marqués en 2022

Découvrez ici les innovations qui nous ont marqués en 2022.

Le dispositif sanitaire pour oiseaux
Ailleurs
25 janvier 2023

Le brevet insolite du mois : le dispositif sanitaire pour oiseaux

Ce mois-ci, nous espérons vous amuser (encore) avec une nouvelle demande de brevet visant probablement à “aider” nos amis les animaux, ou plutôt leur propriétaire.

Tout voir