L’Estonie, un nouvel eldorado pour les start-up ?

Estonie
Ailleurs
Publié le 27 novembre 2019

Si vous avez l’habitude d’échanger via Internet avec des interlocuteurs d’autres régions ou pays, que ce soit pour raisons personnelles ou professionnelles, vous avez sans doute déjà entendu parler de Skype. Mais saviez-vous que cette entreprise valorisée à plusieurs milliards de dollars est d’origine estonienne ?

 

Cela pourrait paraître surprenant étant donné la taille limitée de son marché, mais l’Estonie est l’un des pays avec le plus gros ratio de start-up par habitant. La question que l’on se pose alors est « pourquoi ? ». Pourquoi un tel engouement pour la création d’entreprise dans ce pays ?

 

Voici quelques éléments de réponse :

 

Un pays en croissance

Avant 1991, l’Estonie était intégrée à l’URSS qui l’avait annexée au début de la Seconde Guerre Mondiale. Mais en 1991, après plusieurs années de revendications, le pays obtient enfin son indépendance et devient une république parlementaire. A cette période, l’Estonie, excentrée et pauvre en ressources naturelles, cherche un moyen de se développer économiquement. Alors que seulement la moitié de la population dispose d’une ligne téléphonique, le pays mise sur la révolution Internet jusqu’à instaurer la première citoyenneté électronique.

Depuis, l’Estonie a rejoint l’Union Européenne et la zone euro ; elle connait une forte croissance économique, excepté pour l’année 2009 suite à la crise des subprimes (voir ci-dessous le graphique issu de la Banque Mondiale). En 2018, la croissance est de 3,9%.

Image : Croissance du PIB Estonie

Par rapport à 2017, les importations et exportations du pays sont en progression en 2018 (respectivement +9,7% et +12,1%). Les principaux pays fournisseurs sont la Finlande, l’Allemagne, la Russie et la Lituanie. La France arrive en 13ème position (source : Le Moci).

Avec ses 1,3 millions d’habitants, le marché estonien reste cependant limité en termes de taille. Cela pousse les start-ups à s’internationaliser rapidement pour aller vers un marché plus important.

 

Une nation digitale

L’Estonie est l’un des pays les plus avancés au monde en ce qui concerne la transition numérique.

En témoignent ces quelques chiffres pour 2015 :

  • 100% des médecins recourraient à l’ordonnance en ligne pour les prescriptions ;
  • Les Estoniens étaient 95% à payer leurs impôts en ligne ;
  • Ils étaient également 30% à voter en ligne, dont 11% via leur mobile.

 

Sa première action après la séparation de l’URSS a été de développer ses infrastructures réseaux et de se concentrer sur l’éducation (cf. programme de numération des écoles en 1997), faisant ainsi du numérique son point fort. Là-bas, les banques n’ont jamais proposé le chèque, elles sont directement passé aux services en ligne et 99,8% des transactions sont électroniques. Et en 1999, toutes les écoles étaient déjà équipées d’un accès à Internet. Enfin, depuis 2000, l’accès à Internet est considéré comme un droit fondamental et 99% des services du pays se trouvent sur Internet.

 

En Estonie, il existe également la citoyenneté électronique. Grâce à un identifiant unique, les citoyens peuvent avoir accès à tous types de démarches et services en ligne : services de santé, sécurité sociale, comptes bancaires, passeport, etc. et les signatures électroniques sont très répandues.

Image : Estonie

Des formalités administratives avantageuses

Le tout-numérique de l’Estonie favorise fortement la création d’entreprises. Selon Thomas Padovani, fondateur d’AdCash, « il faut en moyenne 15 minutes pour créer sa boîte en Estonie ». Plus besoin de passer des heures à remplir des documents administratifs.

 

Le statut d’e-Resident facilite encore plus les choses. Grâce à lui, depuis 2014, des non-résidents habitant dans n’importe quelle région du monde peuvent acquérir une e-citoyenneté estonienne et ainsi créer une entreprise ou posséder un compte en banque. Il est ainsi possible de gérer les formalités administratives de son entreprise à distance : signature numérique de contrats, transmission de documents, opérations bancaires, etc. Ils sont déjà plus de 30.000 à avoir obtenu ce statut dans le monde.

 

Enfin, la fiscalité du pays est tout aussi simple. Les start-ups disposent de plus de temps et de moyens pour se développer : les bénéfices réinvestis dans l’entreprise ne sont pas taxés.

 

Un niveau de qualification élevé

Cette nation du tout-digital a su former ses citoyens au numérique. Depuis 2012, les langages de programmation (code) sont enseignés aux élèves dès l’âge de 7 ans.

 

Aussi, selon le dernier classement PISA (Programme for International Student Assessment), qui mesure les performances des systèmes éducatifs des pays membres et non-membres de l’OCDE, l’Estonie se classe en 3ème position, avec un bon score en sciences et en mathématiques.

 

Le pays compte aujourd’hui de nombreux ingénieurs et développeurs qualifiés.

 

Image : Drapeau Estonie

Des start-ups à succès

L’Estonie a vu naître de nombreuses start-ups et entreprises dont certaines connaissent, à l’instar de Skype, un beau succès. Certaines sont même devenues des licornes, c’est-à-dire valorisées à plus d’un milliard de dollars.

Nous vous en présentons quelques-unes ci-dessous :

  • Bolt (anciennement Taxify) est une société dont le cœur de métier est la mobilité partagée. L’application Bolt permet à tout individu de commander un chauffeur depuis son Smartphone et de trouver une trottinette électrique en libre-service disponible. Bolt a dépassé le million d’utilisateurs et est le plus gros concurrent d’Uber en Europe.

  • Pipedrive propose des outils de gestion de relation clients pour les entreprises depuis 2010. Elle compte plus de 600 salariés et est utilisée par 90.000 entreprises dans 170 pays.

  • Playtech est spécialisée dans le développement de logiciels de jeux de hasard depuis 1999 : casinos en ligne, sites de poker, paris sportifs en ligne, jeux pour Smartphones et jeux d’arcade en ligne. La société emploie plus de 5.000 personnes dans le monde et est cotée en bourse.

  • TransferWise a été fondée en 2011. Spécialisée dans les transferts d’argent internationaux, l’entreprise affiche plus de 1.300 salariés et 3 millions d’utilisateurs dans le monde.

  • Adcash est spécialisée dans la publicité en ligne depuis 2007. Les fondateurs, français, se sont installés en Estonie pour créer la société. Elle réalise maintenant plus de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires et est l’une des régies publicitaires les plus populaires au monde.

 

Pour en savoir plus :

– Obtenir le statut de e-Resident et créer son entreprise en Estonie : https://e-resident.gov.ee/

– Estonie : se reconstruire par le numérique (février 2015) : Accéder au document

– Besoin de conseils en stratégie ? Consultez notre page dédiée.

– Pour plus d’informations sur la protection de vos inventions en Europe, contactez nos équipes ou celles de notre partenaire Brandon IP.